mardi, mai 21, 2019
Banner Top

Comparaissant mardi 02 avril devant la Cour d’Appel du Centre à Yaoundé statuant en matière de libération immédiate pour contester le rejet le 7 mars dernier par le Tribunal de Grande Instance de sa demande de libération  et celle de ses compagnons d’infortune, Maurice Kamto sorti deuxième aux dernières élections présidentielles a opposé un niet catégorique à la décision du juge de le juger à huis-clos, comme il le fait depuis le début de  la procédure en Appel. Il est a noté que depuis le début de cette cyclone judiciaire, le Pr Kamto n’est reçu que dans les bureaux des responsables judiciaire et a huis clos. On a l’impression que le régime Biya veut négocier mais ne sait comment s’y prendre. Dans tous les cas la prochaine reconcentre judiciaire qui sera en délibéré est prévu le 9 avril prochain.

Mais d’après les observateurs internationaux, le pouvoir de Yaoundé a intérêt à libérer son principal opposant pour mettre fin a cette crise politique.

Site d'information et de culture des musulmans francophones.

FOLLOW US

GOOGLE PLUS

PINTEREST

FLICKR

INSTAGRAM

Archivies

Social