mardi, mai 21, 2019
Banner Top

Le mysticisme africain mis en vedette dans une galerie à Londres. Des oeuvres d’arts explorant les thèmes du mysticisme africain, des rituels et de la resonance magique avec les pratiques culturelles noires ont conquis le public londonien.

C’est la galerie londonienne Serpentine Sackler qui a organisé l’exposition. Sous le titre “A Time for New Dreams”, la galerie Serpentine Sackler a présenté des projets qui unissent l’Afrique et la diaspora à travers la musique, la mode, les dessins.

Différents artistes d’Afrique ou d’ascendance africaine ont pris part au projet. Parmi eux, le romancier et poète nigérian Ben Okri, dont le travail consistait à faire voyager l’art à travers des poèmes et invocations écrits sur des murs.

“C’est désespérément le temps de faire de nouveaux rêves. Parce que nous voyons les résultats de ces rêves anciens, nous voyons où ils nous mènent actuellement et où ils nous ont menés. Nous voyons où ils nous ont conduits. C’est une voie sans issue. Une voie sans issue de la haine et de la division, une voie sans issue de la normalisation, et la déshumanisation des personnes”, a déclaré Okri.

L’exposition a été organisée par Grace Wales Bonner, une artiste qui est connue pour explorer ses idées d’identité et d’expression de soi à travers la mode.

Selon le commissaire de l’exposition, les différentes manières d’aborder la magie et le mysticisme relient les Africains et les autres Noirs de nombreux pays, même si l’expression de ces croyances peut être variée.

“Je serais très heureuse de voir cette exposition voyager en Afrique et revenir en Afrique. J’ai toujours pensé à des endroits comme Johannesburg ou le Ghana, où j’ai passé des années dans le passé et où j’ai toujours eu une expérience passionnante et émergente et tout un lien puissant avec l’art contemporain, mais aussi d’autres lieux comme l’Angola seraient également intéressants”, a déclaré Bonner.

L‘événement qui s’est ouvert en janvier a permis aux visiteurs d’apprécier diverses expressions de l’art.

Le mysticisme africain conserve une orientation sociale et mondaine, tirant son but et sa valeur de sa fonctionnalité pour provoquer un changement dans la société, plutôt que sur l’individu.

Avec Reuters

Site d'information et de culture des musulmans francophones.

FOLLOW US

GOOGLE PLUS

PINTEREST

FLICKR

INSTAGRAM

Archivies

Social